Un Grand bol d’air

Sur la cote et dans les forêts du Nord

Une arrivée mouvementée

Arrivés devant un restaurant avec terrasse au bord d’une petite voie pavée, on s’initie laborieusement au suédois (qui ne se prononce pas du tout comme il s’écrit !) avec notre serveuse qui ne parle pas un mot d’anglais. Le nez dans le dictionnaire, on déchiffre la carte avec amusement avant de craquer pour d’énormes plats de pâtes et un morceau de gâteau exposé en vitrine.

Voyage sur la cote

Autant le dire tout de suite, on adore Fjällbacka au premier coup d’œil avec ses maisons colorées, ses promenades en bord de mer, ses îles et ilots paisibles. Pourtant, alors que l’on s’attendait à des bords de mer bouillonnants d’agitation, nous nous retrouvons seuls avec les mouettes. Ici, l’été s’achève avec le mois d’aout et les vacanciers de Septembre sont une espèce rare…

Vers la Dalécarlie

Nous voilà donc embarqués, ramant péniblement dans les algues pour traverser le lac. Arrivés en face, on patauge dans la boue pour récupérer le second bateau et revenir, chacun dans notre canot, vers le point de départ. On amarre le premier, on repart à nouveau avec le second et nous voilà, au bout d’une bonne heure, enfin prêts à commencer la marche ! Une micro aventure comme on les aime !

Planque avec les ours

Le festival des écureuils commence. Ils sont trois à réveiller la forêt, trois à mettre un bazar considérable dans le monde des sages petits oiseaux. Ils sont là puis disparaissent, grimpent sur un tronc, sautent dans les arbres, resurgissent de nul part et effraient avec malice les geais des chênes. Puis, finalement, ils disparaissent…

Safaris nordiques

En file indienne, on recherche les traces dans les herbes hautes, on tend l’oreille, on observe avec attention tout en remontant la piste sagement, sans un bruit. Déjà le soleil menace de se coucher et baigne d’une lumière douce les milliers de myrtilles et d’airelles rougeoyantes qui couvrent l’épaisse mousse sur le sol…

Stockholm

Entièrement piéton, on se balade dans les rues principales de Gamla Stan avant de s’enfoncer dans les ruelles, au hasard. Les artères principales sont une succession de boutiques de souvenirs, cafés et restaurants aux vitrines tapissées de gouttes d’eau et de buée, cerclés de bâtisses colorées…

Toutes mes visites en SUÈDE