perdus dans les iles du bout du monde

Voyage dans une France d’outre-mer

La Polynésie en pratique

Ia Ora Na ! Vous partez bientôt? Retrouvez ici tous les conseils pratiques (quand partir, transports, formalités, santé…) et notre itinéraire pour un voyage en Polynésie réussi !

Carnets de voyage

le grand tour de Tahiti

Sur le chemin de la partie nord, on apprécie le paysage, plus sauvage, qui nous mène à Tautira. Cette toute petite plage au sable gris est sans doute ma préférée de l’île. Elle ne présente pas de jardins de coraux, n’est pas envahie de surfeurs et n’est pour ainsi dire pas très large non plus. Pourtant, elle dégage un charme fou avec ces montagnes verdoyantes en toile de fond.

les falaises de Te Pari

Le décor est fantastique, entre cocotiers et jungle, entre roche et verdure. On traverse encore un mini lavatube, on grimpe à l’aide d’une corde au sommet d’une petite cascade et nous voilà arrivés. On s’installe un moment dans les bassins frais, on court après les chevrettes avant de passer la tête sous une autre cascade d’eau froide et de larges sourires apparaissent sur les visages…

découverte de moorea

Difficile de sortir les pieds du sable chaud et de quitter le superbe paysage qui nous servira de jardin pour les trois prochains jours. Pourtant, on reprend la voiture pour faire le tour de l’île et profiter de quelques points de vue sur l’océan. Les baies s’enchainent, les cocotiers défilent et les premiers hôtels sur pilotis se dessinent sur une eau turquoise entre deux étals de fruits exotiques

une journée en catamaran

Sous nos pieds, un incroyable bleu des mers du Sud est seulement troublé par la présence des silhouettes grises évoluant paisiblement. On nous donne quelques consignes puis il est l’heure de se jeter à l’eau. On aura bien quelques secondes d’appréhension… puis la grâce des raies tournant autour de nous et la tranquillité des requins la font disparaitre.

escapade à Tahaa

L’un après l’autre, on s’étend et on se laisse porter, simplement. On en prend plein les yeux. Pas un coup de palme, à peine quelques brasses : l’eau nous promène entre végétaux et coraux au cœur de nuées de poissons colorés. C’est beau. On glisse sans autre effort que de tourner constamment la tête vers de nouvelles découvertes.

verte Raiatea

Ce vol nous emmène à Raiatea, seconde île la plus importante après Tahiti. Les nuages se bousculent sur les reliefs puis cèdent finalement la place à un temps plus clément sur la mer. Une vision parfaite se dessine, paysage traversé par un arc-en-ciel, symbole de notre séjour entre terre et mer, entre pluie et soleil. Quelle arrivée !

Bora-Bora vue d’en haut

Encore quelques efforts et le spectacle apparait, entre reliefs herbus et lagon coloré. Les motus se dessinent de part et d’autre de la crête, de toutes tailles, trainant derrière eux des étendues de sable blanc fendant les eaux. Le vent qui souffle par moment fait danser la prairie pendant que l’on grimpe jusqu’au rocher Popoti, point final de cette charmante randonnée.

Mythique lagon

Il faut chercher longtemps mais elle apparait. Notre première raie manta est là, volant dans le lagon, impassible. Comme elle est belle dans sa cape noire, agitant les nageoires dans un mouvement lent. Un moment unique, mélange de joie, d’appréhension, d’admiration… morceau de rêve dans le bleu polynésien.

Toutes mes visites en Polynésie