Fumerolles et caldeiras

28 juin 2018

Sur le chemin du parc, on traverse Fort Yellowstone où les wapitis profitent largement des pelouses bien tondues qui bordent les bâtiments de pierre, imposants et austères. Pourtant, notre périple du jour nous démontrera encore que le Yellowstone est résolument plein de couleurs.

En arrivant à Mammoth Hot Springs, on découvre de superbes terrasses de calcium sur lesquelles glisse une eau chaude parfois fumante. Les teintes sont changeantes: de l’ocre, du jaune, du blanc voire de l’argent, balayées par une vapeur odorante. Plantées dans ce décor étonnant, des reliques d’arbres morts figés dans le temps se reflètent dans les flaques d’eau. Le décor est étrange, unique mais peu fréquenté ce matin là malgré son accessibilité d’une facilité déconcertante. On profite donc avec joie de cette quasi solitude, rare au Yellowstone.

Après un pique nique grignoté sous une cabane de bois, la visite se poursuit dans le plus actif des secteurs géothermiques du parc, le Norris Geyser Basin. Des fumeroles, des mud pots et des geysers peuplent ce curieux décor, sauvage et inhospitalier. Les couleurs et l’ambiance y sont étranges, baignées de vapeur, de fumée, d’eau bouillante et d’odeurs de souffre. Porcelain Spring, à l’aspect laiteux improbable et quasiment désertée par la verdure est sans doute le clou du spectacle. On y déambule sur des platelages sous lesquels le sol frémit. Autour de nous, les bassins ont des nuances bleutées, vertes ou grises changeantes sous le ciel parfois menaçant.

Entre deux zones de chantier et trois bisons, sur le bord de la route, une pancarte annonce Artists Paintpots. Avec un nom pareil, on opte immédiatement pour un détour. Principalement connu pour ses mud pots, le secteur est traversé par un petit sentier d’à peine un kilomètre où les chipmunks gambadent  autour de mini bassins bouillonnants. On en fait cependant vite le tour., un peu déçu après avoir observé longuement le secteur de Norris.

La foule qui s’accumulent le long de la chaussée et la file de voiture à l’arrêt (voire garées n’importe où) nous indique l’approche de notre dernière étape, icône des photographes et emblème des États Unis. Le Grand Prismatic est une merveille de couleurs et de curiosité. Ce gigantesque bassin d’eau multicolore, de plus de 100 mètres de diamètre, impressionne. Bleu, vert, orange ou rouge sont données par des organismes thermophiles: plus le milieu est chaud, plus le bleu est présent. Une fumée bleue grime vers le ciel, des vagues de chaleur balayent les visages et de sournois courants d’air font décoller nombre de casquettes au bord du géant. On l’observe d’abord depuis le sol avant de se diriger vers le parking voisin. De là, un sentier grimpe doucement dans la foret afin d’offrir un peu de hauteur aux visiteurs mais, même arrivés au sommet, on réalise difficilement l’ampleur du décor.

29 juin 2018

Le parc s’éveille sous un temps terrible, grisonnant et humide. Le visitor center proche du Old Faithful Geyser abrite une foule de visiteurs emmitouflés dans diverses épaisseurs surmontées de Kway détrempés. En attendant l’éruption , on prend le temps de le visiter ainsi que le grand hôtel voisin, Old Faithful Inn, tout de bois, de pierre et de lumière. Aux alentours, le sol fume dans toutes les directions et semble former de nouveaux nuages.

Gelés et trempés, on reprend la voiture pour se diriger vers le Grand Teton National Park à la recherche d’un climat favorable. Si les trombes d’eau s’arrêtent de tomber, il faut admettre que le décor, lui, nous déçois après deux jours complets au Yellowstone. Vallées et montagnes enneigées se succèdent malheureusement sans caractère particulier. On y randonnera longuement le lendemain avec le même sentiment: le parc souffre de sa comparaison avec son imposant voisin.

La petite ville de Jackson, en entrée du parc, nous séduit en revanche à l’instant même où on la découvre. Ambiance cowboy avec ses saloons, ses devantures de bois, ses magasins de déco et de souvenirs tous plus charmants les uns que les autres. On s’y promène longuement, voguant d’une galerie d’art au magasin de souvenirs, de bars animés aux magasins de sport, de bottiers aux restaurants bondés. L’endroit parfait pour une soirée réconfortante après une météo capricieuse.

Coté pratique

Le logement

  • Al’s Westward Ho Motel, 16 Boundary St, West Yellowstone, MT 59758

Hôtel bien situé, près du centre, d’un super marché et de l’entrée ouest du parc. Petit déjeuner non compris.

Les visites

  • Yellowstone National Park

Pass America the Beautiful accepté. Toutes les cartes sont disponibles ici: https://www.yellowstonepark.com/park/national-park-maps

Les repas

  • Canyon Street Grill, 22 N Canyon St, West Yellowstone, MT 59758-9545

Le décor nous a tapé dans l’œil immédiatement mais la cuisine ne nous a vraiment pas marqué.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s