Les chutes Victoria, côté Zambie

23 septembre 2021

A l’autre bout du pont, le parc Zambien n’a rien à voir avec celui du Zimbabwe découvert le matin. L’entrée se fait dans une zone boisée beaucoup plus sèche et la visite est un peu plus escarpée. Le sentier permet de descendre au bord de l’eau, tout au pied du canyon. Elle se fait par une longue volée de marches entourée d’une végétation dans laquelle babouins et varans ont élu domicile. A mesure que l’on descend, elle se fait plus dense et plus verte sans pour autant ressembler à cette mini jungle croisée le matin.

Les derniers pas se font dans la roche où de petits filets d’eau serpentent pour finalement offrir un joli point de vue sur le large pont de métal. Il fait de plus en plus chaud. Pour la première fois, on sent notre peau rôtir au soleil et on la voit rougir au fil des heures.

De retour au sommet, la balade est nettement plus tranquille. Les chutes sont ici plus minérales, plus brutes et sans doute moins abondantes. La roche prend cependant de jolies nuances, parcourues par des petites cascades qui créent parfois des arcs en ciel au-dessus de la rivière. Les singes s’aventurent jusqu’ici, squattant ponts et chemins sans la moindre gêne. On les croise en famille, grimpant sur les garde-corps ou bronzant au soleil sous le regard mi méfiants, mi attendris des photographes.

Sur l’autre rive, on aperçoit quelques personnes qui semblent ridicules au sommet de ces grandes cascades. les plus intrépides peuvent en effet se baigne dans la devil’s pool, juste au bord du vide. On passe notre tour et on poursuit sagement sur le sentier brûlant. De ce côté de la frontière aussi, on fait le tour relativement rapidement. Il n’est même pas 16heures lorsqu’on retourne vers le lodge, pour la dernière étape de ce joli périple.

Le coup de cœur de Ptit Jo

Les points de vue du côté de Rainbow Falls

Coté pratique

Un voyage organisé

Notre voyage a été organisé par l’agence Hors-piste et plus spécifiquement par Antoine. S’il n’est pas indispensable d’être accompagné pour la Namibie, il était en revanche indispensable de l’être pour le Botswana. Aussi, le recours a une agence pour combiner les deux destinations a été un véritable gain de confort. Nous avons été suivis du début à la fin, ayant toujours quelqu’un à contacter sur la route en cas de problème. L’agence nous a également toutes nos procédures Covid (réservation de tests, suivi des résultats) et nous a aidés à obtenir les visas. Bref, nous sommes partis en confiance !

Le site: https://www.horspistes-afrique-australe.com/

Les activités

Côté Zambie, le tarif est de 20 USD par adulte.

La meilleure période pour visiter les Chutes Victoria au pic de leur débit est généralement entre février et mai, juste après la saison des pluies. Entre août et janvier, les niveaux sont plus bas, ce qui rend les chutes moins impressionnantes. Pour autant, on a trouvé que la visite en valait la peine, les chutes restent marquantes même à cette saison !

Côté horaire, les meilleures seraient :

  • à l’ouverture pour le lever de soleil
  • à 14h pour les arcs-en-ciel

Il est également possible, à certaines dates et durant l’été, d’apercevoir un arc-en-ciel de Lune. Le parc ouvre exceptionnellement ces portes durant la nuit pour permettre aux voyageurs de découvrir ce phénomène plutôt inhabituel. Plus d’infos ici: https://www.victoriafalls-guide.net/lunar-rainbow.html

Le logement

Kamunjila Lodge, 55 Mwela St, Livingstone, Zambie
Situé au centre de Livingstone et à 10km des chutes, ce petit lodge propose des prestations simples mais efficaces. On apprécie son engagement écolo : douches chauffées au solaire, biogaz pour la cuisine, potager bio et bouteilles en verre.

Les repas

On a diné directement au lodge. Un repas assez classique et tout à fait occidental mais bon !