Lewis côté mer

27 juin 2022

Notre première journée à Lewis n’a pas été un grand succès. Après nous avoir charmés avec ses plages dignes de la Polynésie, l’Écosse nous a brutalement rappelé que son climat était plus que changeant. Nous avons donc passé la journée en voiture, espérant trouver quelques éclaircies pour profiter du décor… sans succès. Ce matin en revanche, la lumière semble enfin revenue.

On reprend donc la route en direction de Gearrannan dont nous n’arrêtons pas d’entendre parler ici. On y trouve un village des années 1850 constitué de maisons traditionnelles appelées blackhouses. Les premiers habitants vivaient essentiellement de la pêche et de la culture de leurs terres, cependant, ce mode de vie a été complètement chamboulé par les guerres mondiales et l’industrialisation. Les jeunes générations, attirées par de nouveaux emplois, ont peu à peu déserté les lieux. Au fil des années, les villages de blackhouses ont donc été vidés un par un, sombrant dans l’abandon. Désormais restaurés, pour certains, ils offrent la possibilité d’une visite dans une histoire récente qui parait pourtant très éloignée de notre mode de vie actuel.

La visite, même si elle n’est pas très longue, est donc vraiment intéressante et présente de nombreux documents permettant de voir l’évolution du village au cours des années. On y découvre aussi le chauffage à base de tourbe séchée dont on n’avait jamais entendu parler auparavant. Dans l’une des maisons, un métier à tisser permet d’observer la création du célèbre tweed de Harris selon la méthode ancestrale. Les autres maisons sont, elles, réservées à de l’hôtellerie, offrant ainsi la possibilité aux voyageurs de passer une nuit sur place, loin de tout.

Tout au nord de Lewis, quelques kilomètres après un étrange portique en os de baleine, se trouve le coin le plus venteux de Grande-Bretagne (c’est dire !). Butt of Lewis est symbolisé par son vieux phare, toujours debout malgré un environnement plus qu’hostile, planté au-dessus des falaises. On y fait une balade sympa, mais pas mémorable, le long des à-pics où semblent nicher des centaines d’oiseaux. Un peu plus loin, il est possible d’accéder facilement à de petites plages nichées entre des pans de roches sombres, balayées par un vent chargé d’humidité.

Il ne nous reste désormais qu’à arpenter la côte Est de Lewis, la plus visitée. Au-dessus de Stornoway, on part donc vers le Nord pour quelques kilomètres avant de se diriger un peu au hasard dans un village. On trouvera, au bout d’un chemin qui ne paie pas de mine, notre coup de cœur de la journée. Une jolie plage de sable clair, inconnue des guides de voyage, apparait entre des collines d’un vert vif, striées comme celles des Fairy Glen. On y passe un bon moment, réchauffés par les rayons du soleil, profitant de la couleur de l’eau et escaladant les rochers.

A force de monter vers le Nord, on finit par arriver sur la plage de Tolsa, sans doute la plus réputée de l’île. La route se rétrécit au fur et à mesure des kilomètres pour finalement s’effacer dans un chemin de gravillons après avoir franchi « le pont de nulle part ». Tout un programme.

Après avoir laissé la voiture sur un bas-côté, on part à pied sur le sentier, traversant des landes de bruyères et de mousses tout en gardant un œil sur la mer. On pousse sur quelques kilomètres jusqu’à une petite cascade avant de rebrousser chemin mais le chemin semblait continuer encore sur une longue distance !

Ce court séjour dans les Hébrides s’achève à Stornoway, capitale de l’île bien moins vivante que la petite Portree sur Skye. On fait le tour du centre rapidement avant de s’enfoncer dans le parc du château, désormais transformé en hôtel de charme. Un long cheminement permet d’en faire le tour et de rejoindre les bords de mer. Dans l’eau justement, quelques phoques pointent le bout de leur museau avant de sombrer à nouveau entre les bateaux. On tire un bilan finalement un peu mitigé des Hébrides, complètement sous le charme de Harris mais nettement moins impressionnés par Lewis.

Le coup de cœur de Ptit Jo

La plage perdue au bout de la route de North Tolsta

Coté pratique

Les activités

Ferry
Pour faire l’aller-retour de Uig à Tarbet, nous avons choisi les ferrys de la Caledonian MacBrayne (Calmac). C’est une compagnie fiable aux navires extrêmement bien équipés. On y trouve un petit salon, une zone de sièges alignés comme dans un train, une cafétéria, un petit bar servant du café et des petits gâteaux. Il y a même une petite salle de jeu pour les enfants. La compagnie héberge, l’été, des associations effectuant des comptage de cétacés et d’oiseaux marins qui prennent le temps de renseigner les voyageurs.
Réservation sur https://www.calmac.co.uk/
Comptez £95 pour l’aller retour avec une voiture et deux passagers.

Gearrannan Blackhouse Village, 5A Garenin, Isle of Lewis HS2 9AL
Le village est ouvert de la fin mars au mois d’octobre environ et propose des visites du lundi au samedi, de 9h30 à 17h30. Il est également possible de loger sur place. Entrée à £4.6 par adulte.

Pour trouver la petite plage de North Tolsta, il faut se garer au bout de Camach Terrace. Le chemin descend vers la mer après avoir passé une petite barrière.

Heritage Trail
Sans le savoir, nous avons emprunté le Heritage Trail pendant un petit moment, jusqu’à la cascade. Le sentier se poursuit sur des kilomètre jusqu’au village du Nord de l’île. Plus d’infos ici : https://www.walkhighlands.co.uk/outer-hebrides/heritage-trail.shtml.

Le logement

Glenhouse, 77, Leurbost Isle of Lewis, Leurbost, HS2 9NU
Un B&B comme on les aime, chaleureux et dans son jus, servi avec un petit déjeuner gargantuesque. Les patrons sont adorables et au petits soins pour leurs hôtes. Au passage, on a fait la connaissance de Cody, un petit chiot Shetland foufou ravi de jouer avec nous le matin. Un sans faute.

Les repas

Repas à la maison !
L’Écosse est un pays relativement couteux. Aussi, pour réduire un peu la facture du voyage, nous avons opté pour un maximum de repas faits nous même. La plupart des logements fournissent a minima une tasse et une bouilloire, idéal pour les soupes ou les nouilles instantanées. Nous avons également beaucoup misé sur les enseignes Tesco qui proposent des formules intéressantes à 3.5£ avec plat + boisson + snack ou dessert. Les températures n’étant pas franchement élevées, on a pu conserve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s