Janela et Porto Moniz

30 mai 2019

Une nouvelle journée ensoleillée se profile sur Madère alors que nous filons tout au Nord Ouest de l’île, vers le point le plus éloigné de la capitale.

Quelques kilomètres au-dessus de Porto Moniz, on grimpe par une série de virages dont seul Madère a le secret vers la levada da Ribeira Da Janela pour une balade…  presque à plat cette fois ci !

Le début de la randonnée Da Janela se fait sur un petit chemin fleuri parsemé de milliers d’amarantes. Derrière, en seconde rangés, d’immenses arbres aux airs d’eucalyptus s’élancent vers le ciel sans pour autant ombrager le sentier. La levada, nettement plus entretenue que d’habitude, s’écoule paisiblement sur la droite. Bientôt, une percée se dessine entre les arbres et nos yeux se posent sur Ribeira da Janela et sa nuée de terrasses agricoles, poios, supportées par des murets de pierres. Ici, on cultive la patate douce, le haricot, le maïs ou encore la vigne de Ribeira. Les maisons éparpillées dans ce camaïeu de vert ont sans doute une vue imprenable sur l’embouchure de la rivière et la mer en toile de fond…  Une fois encore, nous sommes charmés par cette ile paisible et colorée.

Seulement accompagnés par des pinsons colorés, on avance sous le soleil qui commence à sérieusement chauffer. Puis le décor change doucement, devenant plus ombragé, plus sombre aussi. On longe finalement de grandes parois de roches grises grignotées par les plantes grasses et les fougères.  La chaleur laisse place à l’humidité, un air frais parcours le sentier qui longe la roche luisante sous la lumière. Le premier tunnel arrive, le premier d’une série des plus longs tunnels que nous aurons croisés sur l’ile.

Ici, aucune autre alternative que la lampe frontale. L’entrée disparait rapidement dans le noir tandis que la sortie est encore loin. Des gouttes d’eau tombent du plafond et s’écrasent dans les flaques, la levada devient plus profonde et plus froide. On se suit sagement, prévenant des obstacles sur la route, intimement persuadés d’être d’intrépides explorateurs quand l’un d’entre nous se cogne contre le plafond (la rançon de la grandeur !). La frontale tombe à l’eau et flotte sur l’eau du canal, emportée par le courant. On se double maladroitement, on s’aveugle les uns les autres en essayant de la repêcher avec une grâce discutable… n’est pas explorateur qui veut !

On débouche finalement dans un cirque étroit et verdoyant, protégé par un garde-corps. De longues tiges pleines de feuilles semblent pleuvoir au-dessus de nous. Une mince cascade dévale la pente et vient s’écraser sur un toit aménagé à la hâte. On s’enfonce à nouveau dans le noir pour déboucher sur un nouveau chemin coincé entre la végétation et le vide pour encore quelques centaines de mètres. Pris par le temps, on s’installe à l’ombre de petits arbres pour un piquenique avant de faire demi-tour, ravis d’être sortis des grands classiques de l’ile et d’avoir découvert ce superbe chemin.

La journée bien entamée, on file vers les piscines naturelles de Porto Moniz installées en bord de mer, près de l’aquarium. Ici, des secrétions de lave ont formé de jolis bassins remplis d’eau de mer. Ici, on profite de l’océan tout en étant protégé des vagues et du courant.  Un chemin et quelques terrasses ont été aménagés pour permettre de profiter de ces bassins facilement. On y passe un agréable moment relativement tranquille ce qui est visiblement rare en haute saison. Une jolie parenthèse pour se dégourdir les jambes si on ne craint pas l’eau fraiche !

Avant de regagner Sao Vicente pour la nuit, on opte pour un détour au club naval de Seixal indiqué dans tous les guides. D’épais nuages gris se sont formés tout au long du chemin et campent désormais au-dessus des falaises léchées par la mer. La plage et le port sont désertés et on peine à trouver un endroit où manger dans ce village tout en dénivelé où il est difficile de se repérer. Il est temps de rentrer pour préparer notre dernière journée, riche en rencontres !

Le coup de cœur de Ptit Jo


La traversée des tunnels dans le noir, seulement éclairés par nos lampes frontales, pour un air d’aventure sans pareil !

Coté pratique

Le logement

Ape Esquerdo, Vila, 9240-909 Sao Vicente
Un appartement assez vieillot mais à prix très abordable et stratégiquement situé sur axe stratégique de l’ile.

Les activités

Randonnée de la levada da Ribeira Da Janela, 12 km sans dénivelé ou presque.
Le départ se fait en face du château d’eau de Lamaceiros à quelques kilomètres au sud-est de Porto Moniz. Lampe frontale indispensable

Piscinas Naturais de Porto Monìz, Rua do Forte de São João Baptista 7A, 9270-095 Porto Moniz
Entrée gratuite

Les repas

Aucune adresse à conseiller cette fois !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s