Au plus près des géantes

23 Juillet 2017

Le jour se lève sur Monterey mais l’ambiance chaleureuse californienne que nous avions en tête n’est pas au rendez vous. Loin de profiter des rayons d’un soleil resplendissant, nous nageons dans le brouillard ce matin-là. Un climat de mauvaise augure pour notre activité du jour : 4 heures de bateau à la recherche des baleines.

Sur le Fisherman Wharf, nous sommes quasiment seuls à circuler entre les boutiques qui ouvrent tout juste leurs portes. Des dizaines de gros sweatshirts et de Kways sont proposés ici ou là, parfois accompagnés de bonnets. On comprendra vite pourquoi une fois en mer… Arrivés au bord de l’eau, les bateaux ne sont parfois que des ombres sur une mer grise. L’ambiance est un peu mystique, on entend autour de nous le cri de mouettes et d’otaries souvent difficiles à repérer.

9h, nous embarquons avec Monterey Bay Whale Watch sur de gros bateaux pouvant accueillir une centaine de personnes mais loin d’être plein ce matin là. A bord, un biologiste nous explique le déroulé de la matinée ainsi que le type de mammifères et d’oiseaux que l’on peut espérer croiser. Il en profite également pour nous prévenir : le Pacifique porte mal son nom et de nombreux passagers sont sujets au mal de mer pendant les expéditions. On pensait naïvement qu’une plus grosse embarcation limiterait les chances d’être malade… visiblement non !

A la sortie du port, une jetée en pierre donne le ton. Elle héberge des centaines de cormorans, des pélicans et plusieurs groupes d’otaries. D’imposant mâles paradent au milieu de leurs harems de femelles souvent endormies. Sous la surface de l’eau sombre, on devine parfois de petites méduses colorées qui disparaissent en un clin d’œil.

Le bateau prend rapidement de la vitesse et s’enfonce dans les nuages. Les yeux rivés sur le large, le visage battu vers le vent, on regrette déjà quelques épaisseurs supplémentaires. On fend les vagues, on perd tout repère et la côte disparait. Les premières âmes sensibles redescendent à l’intérieur, la mine un peu pâle et l’air de regretter un petit déjeuner trop copieux.

Il faudra près d’une heure pour repérer une première nageoire dorsale se dessinant dans la brume. Joie immense mais de courte durée. Notre première baleine s’enfonce dans l’océan pour ne plus réapparaitre. Quelques minutes plus tard nous sortons du brouillard pour apercevoir un jet d’eau, puis un second. Deux baleines s’agitent au loin, puis d’autres plus près de nous. Joie immense et enthousiasme indescriptible. On court d’un bout à l’autre du bateau au cours de l’heure et demi qui suit pendant laquelle nous en croiserons plus d’une dizaine. Certaines sont si proches qu’on entend l’eau passer par les évents. Des otaries viennent se joindre au festin qui semble se jouer sous la surface. Elles paraissent ridicules à côté de ces géants des mer à la grâce toute particulière. On oublie le froid, le vent, la houle pour simplement profiter de cet instant un peu magique. On rêve.

Le Blackfin repart finalement à toute vitesse vers Monterey et les joies du Pacifique se rappellent à notre bon souvenir. Chacun s’installe dans un coin en attendant que ce moment, de courte durée heureusement, veuille bien passer. En arrivant à Monterey, le soleil redonne des couleurs aux passagers. Nous repartons alors vers Cannery row pour une pause repas. L’occasion de se réchauffer un peu, d’enlever les 3 épaisseurs de vêtements et de découvrir le Clam Chowder, coup de cœur culinaire de ce séjour. Il s’agit d’une soupe chaude de palourdes, de pommes de terre et de crème plus ou moins agrémentée en fonction des recettes. Le tout servi dans une miche de pain à la mie épaisse… un vrai petit bonheur – tout ce qu’il y a de plus light – en revenant de cette sortie en mer (il fallait au moins ça).

L’après midi se poursuit dans le célèbre aquarium de Monterey, véritable institution sur la côte californienne. Si l’aquarium est plutôt bien pensé est très orienté pédagogie, il est en revanche noir de monde, phénomène peut être encore renforcé par le récent Pixar « Le monde de Dory » dont il a inspiré le décor. Les petites loutres, symbole du lieu, sont finalement assez peu visibles. En revanche, les forêts de kelps typiques des rives de Californie méritent le détour. Malgré la foule, on passe tout de même un bon moment à circuler de bassin en bassin, des méduses aux tortues en passant par les poissons clown.

La suite de notre périple devait se dérouler le long de la Highway 1 pour rejoindre Los Angeles par la côte, réputée pour ses paysages. Notre premier point de chute, le Big Sur River Inn réservé des mois à l’avance, devait donc être le point de départ d’une route mythique. Les intempéries en ayant décidé autrement (avec l’effondrement du pont de Big Sur), il a fallu revoir notre copie pour les jours suivants…

Histoire de ne pas tout perdre de l’ambiance de Big Sur, nous nous dirigeons tout de même vers cet hôtel installé au milieu de la forêt. C’était sans compter sur le retour du brouillard, plus dense encore que dans la matinée. Nous ne verrons rien de la route et de ces paysages, même la mer semble avoir disparu. Après une heure et demi de route à l’aveugle, le décor tout en bois de nos chambres et de l’auberge nous réconforte un peu. Tables et chaises en bois, murs lambrissés, lumière tamisée, ribs fumants et bières locales achèveront de nous remonter le moral en attendant l’éclaircie du lendemain.

Coté pratique

Le logement

  • Big Sur River Inn, 46800 CA-1, Big Sur, CA 93920

Auberge pleine de charme, au milieu de nul part mais aux portes de Big Sur. A réserver largement à l’avance.

Les visites

  • Monterey Bay Whale Watch : 84 Fisherman wharf,

Nous avons choisi la sortie du matin (9h à 13h30) qui se fait sur de gros bateaux. $49 par personne. Il est normalement possible de voir des baleines à bosses, baleines bleues, dauphins ou orques en fonction de la saison.
http://www.montereybaywhalewatch.com/trips.htm

  • Monterey  Bay Aquarium : 886 Cannery Row, Monterey, CA 93940

Entrée $49.95 par adulte. Ouvert tous les jours de 10h à 17h.
Réservation de tickets : https://tickets.montereybayaquarium.org/WebStore/shop/ViewItems.aspx?Merchant=MBA&CategoryGroupExternalID=1&CategoryExternalID=1

Les repas

Pour manger sur le pouce ou à table avec vue sur la mer. Spécialité de clam chowder !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s