Sur les hauteurs

28 Mai 2019

Au sommet de l’ile, l’un des plus beaux spectacles nous attend dans la nuit noire. Il nous faudra près d’une heure depuis Funchal pour traverser la forêt laurifère et gagner les hauteurs. Perchés à quelques 1800m, on laisse la voiture près de l’observatoire avant de poursuivre à pied. Frontales fixées sur les capuches, balayés par un vent glacial, on s’installe sur un rocher au-dessus des nuages. Loin à l’horizon, le ciel noir devient bleu et un timide rayon pointe le bout de son nez. Les couleurs changent, une bande orangée fend l’horizon et éclaire la mer de nuages qui s’étend devant nos pieds. Ce doit être ça, être sur le toit du monde.

On se déplace sur le chemin pour gagner le mirador voisin tout en surveillant le ciel. Les herbes rases et les fleurs des montagnes se révèlent au fil des pas qui nous mènent toujours plus haut à grand coup de montées et d’escaliers. Depuis la plateforme, nous sommes au cœur des sommets maintenant baignés d’une douce lumière orangée. Le ciel bleu foncé devient encore plus clair, les nuages moins sombres, et les cimes plus belles. Le soleil est maintenant bien rond au-dessus de l’horizon et déjà tout s’anime. Les premiers randonneurs arrivent pour s’élancer à l’assaut des montagnes. Pourtant, on reste encore un moment à observer ce décor avec une pensée émue en souvenir de notre premier lever de soleil à Monument Valley. Les habitués le savent, un voyage avec moi rime rarement avec grasse matinée et repos. Il parait que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt… le monde je ne sais pas mais le Pico de Ariero, oui, sans aucun doute.

Après un petit déjeuner dans les hauteurs, on file au Pico Ruivo voisin pour une balade dans les nuages. Le soleil est désormais haut dans le ciel et un doux bleu illumine le décor. La balade grimpe tranquillement entre les bosquets de fleurs et les vues panoramiques sur la vallée. Bientôt, on gagne les sommets et la mer de nuages réapparait dans un blanc intense. Impossible de deviner la mer ou les iles voisines, l’épais manteau de nuages a tout recouvert sur son passage. Sur les abords du chemin, des milliers de genêts fleuris d’un jaune éclatant égaient le paysage dévasté par un ancien incendie. Si la verdure a depuis repris ses droits, la vision de ces arbres calcinés, tout tordus et argentés, glace un peu. On réalise que Madère peut être rude. Tout au long du parcours, souvent pavé, de petits refuges sont accessibles pour s’abriter du brouillard qui couvre souvent les hauteurs de l’ile. Par chance, nous n’en aurons pas l’utilité ! Un dernier refuge de montagne offre une pause ensoleillée avant une dernière montée plus raide. Comme toujours, le sommet abrite la plus jolie récompense : un panorama à 360° au-dessus des nuages !

Le coup de cœur de Ptit Jo


Le point de vue sur les premiers rayons du soleil depuis le Mirador do Ninho da Manta. Il faut marcher un peu depuis l’observatoire et braver le vent mais le spectacle vaut le détour !

Coté pratique

Le logement

Faja dos Padres, Téléphérique Rua Padres António Dinis Henriques nº 1 9300-261 Quinta Grande
Pour réserver, c’est par ici: https://fajadospadres.com/faja/index.php/en/

Les activités

Randonnée de Achada do teixeira au Pico Ruivo, aller-retour 5.6km, 300m de dénivelé positif
Il est également possible de rallier le Pico Ruivo directement depuis le Pico de Ariero. la randonnée est réputée difficile mais offre de jolis panoramas.

Randonnée Vinte e Cinco Fontes, aller retour 11km, 400m de dénivelé positif
Il faudra laisser la voiture au point de vue de Rabaçal puis marcher 2km jusqu’au poste forestier, point de départ de la randonnée (2km de grimpette au retour et au soleil…). Une navette est disponible pour réaliser ce trajet au tarif de 3€ par personne. Pour faire la rando en solo, il est conseillé d’arriver sur site avant 9h30

Les repas

Le restaurant de Faja dos Padres est directement installé en bord de plage. La carte est réduite mais tout est délicieux et essentiellement composé de produits cultivés directevement sur place. mention spécial pour le cheesecake aux fruits extotiques !

Caldeirao Verde

26 mai 2019

Nous partons aujourd’hui pour l’une des plus célèbres randonnées de Madère : Caldeirao Verde. Comme toujours sur l’île, la route depuis Funchal est à la fois jolie et acrobatique. ça monte et ça tourne tout du long du paysage qui arbore mille nuances de vert. Le point de départ se trouve au parc naturel de Queimadas et est constitué d’un charmant parc où se trouve de jolies bâtisses blanches et rouges au toit de chaume. On débute par un chemin de terre plutôt large qui circule entre petits arbres et cèdres majestueux avant de rejoindre les fameuses levadas.

Le sentier de plus en plus étroit est bordé de larges murs couverts de végétation d’un côté et d’un mince garde-corps de l’autre. Le temps devient soudain brumeux et les nuages flottent doucement au-dessus du vide, révélant de temps à autre les montagnes voisines. On se croirait au cœur de la jungle dans ce décor humide où les plantes sont reines. Fougères, mousses, fleurs et grand arbres se côtoient, se mélangent et envahissent tout. Tous les tons de vert semblent s’être donnés rendez-vous ici, au cœur de l’ile. L’eau est aussi présente partout. Le doux murmure de levadas accompagne nos pas tandis que quelques cascades ponctuent le parcours. Sur les parois, la mousse luit sous les gouttelettes qui glissent lentement le long des fougères. Arrive finalement une première grotte…

On pose nos frontales sur la tête et on s’enfonce dans la pénombre avant de ressortir dans des nuages plus épais encore et, soudain, le sentier quitte cette foret luxuriante pour s’ouvrir sur le vide. On longe une falaise grise le long de l’étroit chemin avant d’arriver au cœur d’un cirque rocheux. Au-dessus de nos têtes, d’incroyables falaises s’élèvent à la verticale. Un arbre immense, pendu à l’unique rocher qui dépasse, s’éclaire sous les rayons du soleil finalement décidé à réapparaître. On s’arrête un moment au bord de l’eau pour un pique-nique avant d’enchainer sur la seconde partie de la balade.

Le soleil désormais haut dans le ciel donne une toute autre ambiance au décor. Les reliefs enfin visibles ne perdent rien de leur charme. Sur la route, un terrible escalier nous casse les jambes. Ça monte raide le long de la falaise et la chaleur commence à se faire sentir. Puis finalement la fraicheur revient quand on croise de nouveaux tunnels, plus bas de plafonds encore et de petits cascades qui s’abattent sur le sentier.  On atterrit finalement dans une étroite gorge au parfum d’aventure où le vacarme de l’eau résonne. On la traverse sur une passerelle un peu branlante entre deux couloirs creusés dans la roche pour rejoindre la fin du circuit. Caldeirão do Inferno apparait finalement. Des centaines de filets d’eau courent sur un cirque rocheux couvert de petites plantes et s’écrasent en pluie fine sur un tapis de roches. L’occasion d’une dernière pause avant un retour à Madère, complètement sous le charme de ce petit bout de nature.

Le coup de cœur de Ptit Jo

Le passage des gorges en chemin vers Caldeirão do Inferno, entre tunnel sombre et bas de plafond, cascades et verdure. Le détour rallonge de près de deux heures la randonnée mais n’est à manque sous aucun prétexte !

Coté pratique

Le logement

Discovery Apartement, Estrada das Covas 55, 9230-089, Santana Portugal
Un appartement perdu dans les hauteurs de Santana qui donne sur un champs occupé par les moutons de la famille. On nous y accueille avec un plateau de petit gâteau et un Madère produit par la famille. Les propriétaires sont très gentils et les logements bien entretenus.

Les activités

Randonnée de Queimadas à Caldeirao Verde: 11.8km aller retour et 93m de dénivelé positif
Randonnée de Queimadas à Caldeirao do Inferno: 16.5 km aller retour et 1061m de dénivelé positif
randonnées n° 28 et 29 du Rotherbook

Les repas

Marcel’s Bistro, rua Manuel Marques Trindade, 18, Santana, Madère
Nous avons beaucoup aimé ce bistro au décor un peu fouillis mais à l’accueil chaleureux. Au programme, traditionnel pain à l’ail, assiettes copieuses et réconfortantes après une longue journée de marche et digestif offert par la maison.