Dans les pas de Sissi

Arrivés à Schönbrunn sous la brume après seulement quelques stations de métro, nous découvrons le décor de la résidence d’été mythique des Habsbourg. Les volets du château semblent encore clos et le marché de Noël qui a pris place à ses pieds s’éveille peu à peu. Nous optons pour un billet combiné afin de visiter autant de lieux que possible dans l’immense domaine qui s’étend devant l’édifice. Nous débutons par le château à peine arrivés sur les lieux tant les touristes sont rares en ce vendredi matin. L’audioguide distribué à l’entrée nous accueille sur quelques notes de classique, raconte l’histoire du palais et les habitudes de ses occupants au fil des quelques 40 pièces accessibles (sur près d’un millier…). Les appartements sont grands et lumineux, le décor harmonieux malgré le flot de tableaux qui orne certains murs. Les pièces se succèdent mais chaque ambiance est unique : portes dérobées, lambris laqués, cabinets chinois et oriental, salle de bal scintillante habillées de miroirs et de stucs dorées… tous les châteaux se ressemblent probablement mais, pour quelques instants, on marche dans les pas de la famille impériale. Seule ombre au tableau : les photos sont interdites à l’intérieur…

La balade se poursuit dans les jardins presque déserts. Une légère brume flotte toujours dans les allées dégarnies. L’hiver froid et gris ne rend sans doute pas hommage aux jardins mais il faut tout de même circuler dans les allées pour découvrir quelques surprises comme les vraies/fausses ruines romaines, le labyrinthe, les volières ou les statues de marbre blanc.

Le zoo voisin est lui aussi bien calme, même les animaux ont préféré rester à l’abri. Le Tiergarten est pourtant le plus vieux d’Europe et permet d’admirer pandas, koalas, ours polaires ou éléphants. Une serra tropicale sur plusieurs étages a été reconstituée et les oiseaux colorés y volent en totale liberté… tout comme les chauve souris ! L’enclos des ours blancs est également flambant neuf. Plus surprenante dans un zoo et dissimulée dans la forêt, une ferme tyrolienne où se promènent vaches et cochons marque la sortie du parc. L’endroit idéal pour une pause déjeuner.

L’ambiance du lieu contraste avec la froideur extérieure. La salle recouverte de bois est chaude et accueillante, l’odeur du pain chatouille les narines et la patronne installe des décors de Noël en riant devant ses personnages animés. Les fenêtres ouvrent sur une forêt brumeuse où l’on s’attendrait à voir tomber la neige. On nous sert rapidement de belles tartines de fromage aux baies et une généreuse planche de charcuterie locale. A deux pas d’un des symboles de l’empire autrichien et en pleine capitale, nous voilà ramenés dans un chalet à la montagne.

La journée se poursuit vers la serre aux palmiers après avoir péniblement quitté le chalet. La lourde porte de la serre ouvre sur trois pavillons à l’atmosphère et au climat propres.  Le plus grand des pavillons présente des plantes méditerranéennes, le suivant des plantes d’Asie et le dernier voit s’épanouir des espèces tropicales. La température et l’humidité varient d’un secteur à l’autre pour recréer au mieux les conditions de vie. On circule donc entre les petites allées et les tunnels pour découvrir, entre autres, palmiers géants et orchidées.

Juste à côté, la maison du désert présente sa riche collection de cactus. Là encore, nous sommes seuls au monde. Cependant, en s’installant un instant sur un banc sans rien dire, le lieu s’anime. Une tortue se laisse observer entre deux rochers. Des oiseaux colorés apparaissent un à un et viennent se rouler dans le sable juste devant nos yeux. On les voit qui sautillent de branches en branches au-dessus de nos têtes. Une dernière animation nous attire avant de regagner le château.  Un aquarium plein de Doctor Fishes est placé à la sortie de la serre. On y glisse la main avec curiosité et, aussitôt, des dizaines de poissons viennent s’accrocher au bout de nos doigts.

La visite terminée, les lumières s’éteignent derrière nous et le parc du château se retrouve tout à coup plongé dans le noir. En remontant les allées prises dans la pénombre, on rejoint le château illuminé pour les fêtes. La place s’est subitement remplie, les stands de boissons sont pris d’assaut et les petites maisons dégagent une odeur d’anis et de cannelle. Les boules de verre scintillent à la lumière, les artisans locaux proposent leurs sculptures de bois ou leurs produits régionaux. Pendant que des musiciens s’installent sous le grand sapin, nous optons pour un strudel dans la cour du palais. Si la pâtisserie vaut le détour, l’ambiance du café froide et commerciale nous fait regretter le chalet tyrolien.

C’est sur cette note sucrée que s’achève notre journée à Schönbrunn. D’autres marchés de Noël nous attendent dans Vienne…

Coté pratique

Les visites

  • Grand tour avec audioguide

Entrée 13,5€
Tous les jours,  de 8h30 à 16h30
Juillet/Août,  de 8h30 à 18h00
https://www.schoenbrunn.at/

  • Le jardin zoologique de Schönbrunn

Entrée 18,5€
Novembre à Février,  de 8h30 à 16h30
Mars et Octobre,  de 8h30 à 17h30
Avril à Septembre,  de 8h30 à 18h30
http://www.zoovienna.at/

  • La grande serre aux palmiers

Entrée 4€
Octobre à Avril,  de 9h30 à 17h00
Mai à Septembre,  de 9h30 à 18h00
Octobre à Décembre,  de 9h00 à 17h00

  • La maison du désert

Entrée 4€
Janvier à Avril,  de 9h00 à 17h00
Mai à Septembre,  de 9h00 à 18h00
Octobre à Décembre,  de 9h00 à 17h00

Une alternative ?

  • Winter Pass, 39€

Comprenant le grand tour avec audioguide, le jardin zoologique de Schönbrunn, la maison du désert, la grande serre aux palmiers et la collection de voitures historiques


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s